Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

LE NEZ DE COCHON & SES AMIS

Peugeot D3 & D4

 

Le Peugeot D 3 était un fourgon automobile à cabine avancée fabriqué par Peugeot à partir d'octobre 1950. Sa carrosserie monocoque est issue de la camionnette CPV à traction avant qui a été proposée par la firme Chenard et Walcker. En effet, en contrepartie de la fourniture du moteur de la Peugeot 203[2]pour le fourgon Chenard et Walcker, celui-ci s'appelle D3 quand il est distribué par le réseau Peugeot. En 1955, le D3 devient D4 avec la mécanique de la 403. Dans tous les cas, le moteur en porte à faux avant est placé devant la boîte de vitesses et la suspension est à quatre roues indépendantes.

Les D3 et D4 ont existé dans les variantes fourgon tôlé, minibus, ambulance, bétaillère et van à chevaux (par l'entreprise Théault à Avranches notamment). La camionnette Peugeot fut aussi utilisée par La Poste comme minibus pour le transport des facteurs[3] et par la Police pour le contrôle ambulant[4].

Les D3 et D4 étaient souvent appelés aussi « Nez de cochon » à cause de leur calandre en saillie caractéristique, nécessaire pour abriter le moteur Peugeot qui était plus long que le moteur bi-cylindres deux temps Chenard d'origine.

En 1965, le D4 devenu D4B est remplacé par le J7.

 

Constructeur : Peugeot

 

Années de production de1950 à 1965

 

Moteur(s) : 4 cylindres en ligne, essence 1 290 cm³ (D3) ou 1 468 cm³(D4) et diesel 1 816 cm³

 

Transmission : Traction avant

 

Boîte de vitesses : 3 rapports (D3) et 4 rapports (D4)

 

Poids (à vide) : 1 400 kg

 

Carrosseries : Fourgon 6,8 m³, minibus et ambulance

 

Dimensions : Longueur 4 430 mm ; Largeur 1 840 mm ; Hauteur 2 110 mm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Juin 1961 notre D4BD est acheté par un boucher de Saint Germain Lembron (63, au Sud d'Issoire). Il lui a servi pour faire ses tournées dans les villages alentours.
Au moment de sa retraite ce même propriétaire l'équipa en camping-car. Pour ce faire il ajouta une vitre sur la porte latérale et sur le flanc derrière le siège conducteur.
Il circula somme toute très peu et fut remisé fin des années 80.
C'est en 2006 qu'il changera de main pour la première fois : il fut récupéré en bonus suite à l'achat d'une 2CV à ce même propriétaire, soit 45 ans sans changer de propriétaire.
Ce nouveau propriétaire, qui habite à Coudes (63, entre Issoire et Clermont-Ferrand), l'a en fait récupéré pour en faire cadeau à son gendre. Ce dernier n'étant pas un passionné, l'a "posé" dans un pré.
Il n'y resta cependant pas très longtemps car un jeune l'acheta pour les travaux de construction de sa maison (63, à proximité de Coudes).
Après l'avoir remis en état mécaniquement et passé son contrôle technique, ce nouveau propriétaire trouva dommage de l'utiliser pour les travaux, et l'a donc remis en vente dans un journal d'annonces local où nous l'avons repéré.
C'est ainsi qu'il arriva dans son nouveau garage le 1 avril 2007...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vanille Fraise était à l'origine prévu bleu et blanc, mais en annonçant cela au peintre, il s'est exclamé : "vous voulez une ambulance?"
Alors là, le doute nous envahi... Nous nous sommes fait prêter le nuancier Peugeot de l'époque, et après mûres réflexions, nous avons sélectionné ses deux couleurs : bordeaux et crème, ce qui lui a valut l'appellation "Vanille-Fraise" lors de la 1ère rencontre D3D4 à la Ferté Alais en 2008.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 26 avril 2007, le "Vanille-Fraise" s'est fait une première balade de 900 kms sur les routes du sud-ouest.